L'ostéopathie, pour quoi ?

En aigu

  • lumbagos
  • blocages costo-vertébraux
  • torticolis

On s'assurera au préalable lors de notre bilan ostéopathique d'exclure des pathologies organiques ou des lésions qui ne seraient pas de notre ressort, et dans ce cas, de réorienter notre patient vers son médecin généraliste (exemple : lombalgie aiguë chez une jeune femme causée par une maladie du rein).

Pour des douleurs chroniques

  • céphalées
  • raideurs ou fatigue du dos
  • séquelles de tendinites
  • troubles digestifs (reflux gastrique, constipation..)

On considère comme chronique toute douleur présente depuis plusieurs mois. 

Après des chutes, traumatismes, accidents de voiture

  • séquelles en raison de l'énergie du choc accumulée
  • os, muscles, ligaments, organes, subissent des forces de pression
  • conséquences immédiates (douleurs, céphalées, vertiges) ou plus tardives (raideurs, déséquilibres)

L'ostéopathe, grâce à sa palpation, et son écoute des tissus, va chercher à atténuer les conséquences des traumatismes subies par le squelette, et les organes qu'il protège. Les traumatismes peuvent être à l'origine de douleurs chroniques ou se réveiller des années après.

En prévention

L'ostéopathe effectue un bilan avec l'interrogatoire et l'examen palpatoire. Certaines informations peuvent être abordées, traitées sans que ce soit le motif initial. 


Le corps possède une homéostasie propre. C'est à dire qu'il est capable de s'auto-réguler. L'ostéopathe est là pour relâcher le corps, impulser ce mécanisme, conseiller le patient, et traiter dans la globalité.  

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.